Les différentes altérations des œuvres en 2D

alter

Les oeuvres en 2D sont fragiles. Elles sont l’objet d’altérations diverses qui peuvent les abîmer voir les détruire.

Les documents papier peuvent souffrir de la lumière naturelle ou artificielle et perdre leur couleur originale (jaunissement du papier, couleur passée…). Pour éviter ça, on exerce une rotation des œuvres : elles ne sont pas exposées en permanence mais à tour de rôle.

Ces documents sont aussi très sensibles au taux d’humidité et à la chaleur. On essaie donc de les maintenir dans les meilleures conditions possibles. Pour certains, c’est parfois trop tard. Ils sont couverts de moisissures ou de tâches. Dans ce cas, c’est irrémédiable : ils sont irrécupérables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :